Des personnes âgées entrent en scène

Des ateliers sur les arts de la scène auprès de résidents d’Ehpads...

Des ateliers sur les arts de la scène auprès de résidents d’Ehpad

Deux établissements du département, pour cette première, en bénéficient, en partenariat étroit avec la BD d’Ariège, initiatrice du projet, qui coordonne et finance l’opération, ainsi qu’avec les bibliothèques locales qui se font soutien et relais de l’opération sur le terrain.

A Pamiers...

Ainsi, début novembre, l’Ehpad du Bariol a accueilli la Compagnie du Rêvoir pour un premier atelier. Céline Verdier, conteuse, Rachel Da Silva, comédienne et Anne-Sophie Rozet, danseuse, proposent dès lors des temps de rencontres, d’échanges et de pratiques artistiques auprès d’une douzaine de résidents.

A travers cinq ateliers sur le thème de l’amour, mêlant recueil de paroles et de souvenirs, écriture et mise en mots, en corps, danse, théâtre, ces trois intervenantes toulousaines apportent des pratiques qui, au-delà de l’aspect ludique et culturel, se révèlent très souvent thérapeutiques, ou pour le moins bienfaisantes.

Tout en créant un pont sensible entre le passé et le quotidien de ces personnes âgées - très âgées même pour certaines - elles amènent de la vie et un lien vers l’extérieur.

                

 

 

Et à Seix...

L'Ehpad Paul Ané, à Seix, va bénéficier également de ces ateliers, avec d’autres intervenantes issues du spectacle vivant, chapeautées par l’association Artatouille. Ainsi Mélodie Fichan, Céline Espardelier, et Aude Lamarque, vont à leur tour associer leurs compétences artistiques et joyeuses complémentarités pour offrir des moments hors-cadre et parfois même hors du temps ... autour de la thématique du portrait.

Ici, six ateliers sont proposés au sein même de la médiathèque de Seix, et ce d’ici à la fin de l’année.

L’ensemble de ces ateliers est suivi par Arnaud Chochon, photographe, afin d'en garder une trace et de les mettre en lumière par la suite.

Une action qui repose donc sur une volonté commune des différents partenaires, de faire ensemble et de proposer des actions culturelles à ce public fragile et trop souvent oublié, qui ne peut plus se déplacer en bibliothèque aussi, ou très difficilement...

Une première que la BD d’Ariège souhaite développer sous cette forme ou une autre dans les années à venir...

 

 “Plus je vieillis, plus je vois que ce qui ne s’évanouit pas, ce sont les rêves.”

Jean Cocteau

  • Haut de page